L'association est reconnue d'utilité publique, vos dons vous donnent droit à un reçu fiscal !

Le ressenti général des employeurs : "UN MAQUIS INSTITUTIONNEL" !

Voilà ce que répondait un Responsable des Ressources Humaines (RRH) du secteur Banque Assurance à une étude menée par l’APEC :
“Il y a une volonté, peut-être, pour les pouvoirs publics de mieux structurer ce maquis que moi j’ai découvert. C’est un vrai maquis, c’est-à-dire que pour savoir qui contacter, comment, qui fait quoi, y’a des sigles dans tous les sens auxquels vous ne comprenez d’ailleurs rien... C’est vrai qu’il faut baigner là-dedans de nombreuses années pour prétendre maîtriser l’ensemble des dispositifs et des interlocuteurs.”

Un sentiment largement partagé par tous les recruteurs de cette étude et ceux que nous rencontrons quotidiennement.

La plateforme "LESHANDIPRENEURS" est aussi un guichet unique pour simplifier vos démarches !

Chez LES HANDIPRENEURS, nous avons déposé au Ministère du handicap un avant-projet de loi visant à améliorer la lisibilité de l'employabilité des personnes handicapées et la simplication des démarches de recrutement et d'aides spécifiques :

A SAVOIR :

Améliorer la lisibilité de l’employabilité des personnes handicapés auprès des entreprises

Le gisement d’emploi se situe dans les PME à taille humaine (de 50 à 100 salariés) et les TPE. Une étude (2015) de la fondation handicap Malakoff-Médéric démontre des intentions de recrutement élevées :

  • 33% des entreprises de 20 salariés et + ont l’intention de recruter au moins une personne handicapée dans les 12 prochains mois.

Deux facteurs incitatifs à embaucher davantage soutiennent nos orientations face aux attentes :

  • 65% Si les démarches administratives étaient plus simples et facilitées.
  • 70% Avec l’appui d’acteurs spécialisés notamment pour l’intégration dans l’entreprise ou le maintien en poste. Ces employeurs sensibilisés attendent surtout en amont une meilleure information.

Il faut simplier et mieux informer !

 

NOTRE PROPOSITION :

Simplifier et mieux informer : 

  1. Mettre en place un guichet unique et un seul interlocuteur-conseil que ce soit pour l’embauche ou pour le maintien dans l’emploi :
    une seule porte d’entrée pour les entreprises
    et les personnes handicapées. Ce pourrait être CAP EMPLOI en redéfinissant une partie de ses missions.
  2. Unifier les enveloppes budgétaires (S’assurer que les enveloppes attribuées à chaque offre soient équivalentes d’une région à une autre. Permettre d’ assouplir les dispositifs et leur usage).
  3. Simplifier les appellations pour mieux identifier les organismes et leurs fonctions, leurs aides... : AGEFIPH, SAMETH, ALTHER, OETH, BOE, DEBOE, CUI, CAE, AIP... ne parlent à personne.

Rendre compréhensible la multitude d’aides en 3 offres claires :

  1. Aide HUMAINE (Auxiliaire de vie pro, tutorat, formation...)
  2. Aide TECHNIQUE (Ergonomie, adaptation au poste de travail, logiciels et matériels spécifiques...)
  3. Aide FINANCIERE selon le type de handicap 

Mise en place de la plateforme pour à l'automne 2019

La plateforme sera une "marketplace" de l'emploi et du handicap avec uniquement 2 "entrées" :

  • Côté employé : "Je recherche un emploi"
  • Côté employeur : "Je souhaite recruter une personne handicapée"

Et dans chaque partie, l'information nécessaire facilitant l'accès aux démarches et les démarches simplifiées via ce guichet unique permettant de recruter, déclarer et solliciter les aides nécessaires.

En attendant, vous pouvez déjà mieux vous informer et simplifier vos démarches en vous rendant au sous-menu suivant : HANDICOACH, LE GUICHET UNIQUE

Démocratiser le handicap auprès des entreprises. Rendre le monde du travail plus inclusif :

Pour aller + loin :

  • Simplifier les démarches administratives pour les entreprises pour l’embauche d’une personne handicapée.
  • Obligation par l’évolution de la loi de nommer un référent handicap, dans chaque PME et TPE, chargé de la sensibilisation des personnels et dirigeants au développement de l’emploi dans celles-ci.
  • Repenser la gouvernance opérationnelle et le financement de la politique de l’emploi et de la formation.