Reconnu d'utilité publique, vos dons vous donnent droit à un reçu fiscal !

Comment et pourquoi j'ai décidé de créer LES HANDIPRENEURS ?

" En 2006, après un accident domestique (un mauvais plongeon dans une piscine), je me suis retrouvé tétraplégique. J'étais chef d'entreprise. Coma, rééducation, psychologie... J'ai mené un an de combat acharné pour enfin retrouver ma vie, une nouvelle vie, une autre vie où je devrais dépasser le regard de l'autre, se détourner des apparences et faire émerger l'essentiel. De même, j'ai dû batailler ferme pour retrouver ma casquette d'entrepreneur ! Le monde des affaires vous oublie vite et vous condamne à être "une moindre personne" à votre retour... Ainsi, j'ai découvert "un parcours du combattant" en tant que chef d'entreprise handicapé !

En 2015, après avoir "vécu et survécu" dans le monde professionnel et en ayant régulièrement évoqué "le sujet de l'entrepreneur handicapé" avec mes interlocuteurs professionnels de différents horizons (collègues chefs d’entreprise, Handipreneurs, politiques et personnes ressources de ces différentes administrations) et devant l'opportunité de vendre notre petit groupe familial, j’ai pris la décision de prendre une année de recul. J’ai alors mené une réflexion approfondie, j’ai analysé le système complet pour l’emploi des personnes en situation de handicap depuis les problématiques du système éducatif, de la formation jusqu’aux ressources d’insertion professionnelle. J’ai fait émerger des freins et bâti une plateforme de propositions pragmatiques, innovantes, proactives pour renouveler le logiciel « handicap, emploi et formation » préfigurant une mission d’étude parlementaire pour aboutir à un projet de loi spécifique.

Le déclic a été la proposition d'Emmanuel MACRON avec sa loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances, promulguée en 2016, et notamment le point qui élargit  la sous-traitance aux Entrepreneurs handicapés dans le décompte des unités bénéficiaires. Les Entrepreneurs handicapés ? Sommes-nous beaucoup dans ce cas ? OUI : plus que quiconque peut le penser...

  • 3000 : c’est le nombre d’entreprises créées ou reprises par des PH chaque année
  • 75 000 : c’est le nombre de travailleurs indépendants handicapés en France sous forme d’autoentrepreneurs ou TPE pour une grande majorité
  • + 6% : c’est la progression de créations d’entreprises depuis la loi MACRON

C'est pourquoi, devant ces constats et fort de mon expérience et de mes victoires sur "le système des valides", j'ai décidé de créer L'ASSOCIATION LES HANDIPRENEURS. 

Il faut rapidement favoriser cette dynamique en créant un statut adapté aux handipreneurs et l’accentuer par quelques mesures pragmatiques et innovantes pour aller plus loin sur ce volet de la loi.

Il faut libérer les énergies, pour favoriser l’émergence des talents, optimiser de nouvelles opportunités de formation, de création d’emploi ou de sous-traitance comme par exemple l’essor des métiers numériques qui représentent un formidable gisement d’emplois pour les personnes en situation de handicap. D’ailleurs, je lance un appel aux parrains de la French Tech pour creuser cette piste ensemble. "

Jean-Philippe MURAT

Président Fondateur des Handipreneurs

 

CHANGER LES REGARDS : LA REVOLUTION INCLUSIVE !

L’Handiprenariat est un modèle valorisant pour la personne en situation de handicap. Il lui permet de se construire une identité et lui redonne un droit naturel à l’inclusion. Il la replace dans un contexte socio-professionnel. Il l’inscrit de nouveau dans un groupe sociétal, celui du milieu économique. Il la rend de nouveau active et responsable, il satisfait son besoin d’autonomie. Il l’inscrit de nouveau dans un rôle, dans des projets.

 Se confronter à la différence, en avoir peur par méconnaissance est un comportement humain. Mon rôle, aujourd’hui est de sensibiliser le monde professionnel sur le fait que la différence est une formidable chance pour l’entreprise ET l’humain est sa principale richesse. On parle beaucoup ces derniers temps d’intelligence artificielle mais l’intelligence individuelle et collective est le capital majeur de l’entreprise dans cette mutation du monde du travail qui a commencé. Bâtir un nouveau contrat avec le handicap est bien plus qu’un nouveau regard :

C’est un nouvel état d’esprit : la révolution inclusive !

 

Etre handicapé et entrepreneur, c'est compatible !

Entrepreneur handicapé : plus qu’une drôle d'idée, c'est une réalité à valoriser, c'est du gagnant-gagnant, le chemin vers moins d'exclusion, une véritable image positive du handicap.

En reprenant ma casquette de multi-entrepreneur dans une société hyper-normée, où l'image est prépondérante, j’ai compris qu’il faudrait que je me montre 2 fois plus capable : celui que je suis et celui dans lequel j'apparais. 

Collaborer avec la différence ouvre les esprits, ouvre le champ des possibles, apprend à croire au potentiel de l’autre, même un valide... Un collaborateur qu’on sous-estime sur lequel on a des préjugés car on ne le connait pas, pour lequel on a juste l’image qu’il dégage et qui ne correspond pas à nos codes, à la norme sociétale usuelle. Et bien vous êtes au cœur de la question du handicap. Se confronter à la différence, en avoir peur par méconnaissance est un comportement humain. Mais il faut dépasser ses peurs, se détourner des apparences pour faire émerger l’essentiel.

Aujourd’hui, quand je coache des manageurs et leurs collaborateurs, que je les forme à la cohésion d’équipe, à la performance collective et individuelle ou au bien-être au travail, je ne fais que leur transmettre des clés pour puiser dans de nouvelles ressources positives qu’ils ignoraient avoir en eux et ils envisagent leurs challenges autrement.

"Un type comme moi en fauteuil n’est pas dans la norme des chefs d’entreprise, des managers et au premier coup d’œil, j’ai pas les codes". Mais c’est quoi la norme ? de quoi parle t’on quand on parle de norme ?

Imaginez-vous un instant l’inverse ! vous vous retrouvez, debout, en costard cravate au milieu de 200 "types" comme moi en fauteuil. Qui ne se sentira pas à sa place, qui sentira qu’il n’a pas le bon dresscode ? Qui ne se sentira pas dans la norme ?

Le handicap n’est pas une fin en soi. On a le droit de mettre en avant qu’on peut encore avoir des rêves, qu’on peut les vivre, qu’on peut mener une vie personnelle et professionnelle pleine et épanouie, qu’on peut créer de la richesse, des valeurs, ensemble dans un même monde, celui de l’entreprise. C’est mon message aujourd’hui auprès de vous, c’est mon message en tant que chef d’entreprise, c’est mon message en tant qu’Handipreneur.