06 76 04 45 71
Vos dons sont défiscalisables à hauteur de 60% !
Nous croyons au concept de "la part du colibri" de Pierre Rabhi. Nous croyons que chaque individu a à quelque chose à apporter au monde, à la société, quelque soit sa place actuelle, même dans la précarité.
Être solidaire, c'est développer des actions auprès de ceux à qui la société ne donne pas toujours une juste place.
Nous sommes engagés à apporter des réponses concrètes et innovantes aux enjeux de solidarité pour faire en sorte que personne ne soit au bout de son chemin.
C'est pourquoi nous menons des actions fortes auprès des pouvoirs publics.

RAPPORT : "ACCROITRE LA VISIBILITE DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES MEDIAS AUDIOVISUELS"

Une exigence démocratique !

Principaux constats :

Les personnes en situation de handicap sont sous-représentées dans les médias audiovisuels français. Un constat partagé en 2018 par le secrétariat d'État aux personnes handicapées, par les médias eux-mêmes et par le CSA (devenu l'ARCOM depuis).

En 2019, l'ARCOM, le ministère, les chaînes de télévision ont signé une charte autour de trois axes d'amélioration :

  • L'insertion professionnelle des personnes handicapées dans les entreprises du secteur audiovisuel.
  • La représentation du handicap sur les antennes.
  • L'accessibilité aux programmes.

Il a également été mis en place un comité de rédaction handicap pour veiller à la sémantique utilisé par les chaînes autour du handicap et les aider dans leurs initiatives de production de programmes avec des personnes handicapées.

Malgré tout, aujourd'hui, l'ARCOM dresse le bilan suivant :

  • La recommandation du handicap à l'antenne reste toujours très marginale : le baromètre de l'ARCOM sur la diversité affiche une proportion très faible d'individus handicapés à l'antenne : entre 0,6 % et 0,8 % sur ces trois dernières années.
  • L'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans les entreprises de médias reste encore difficile.
  • Les moyens d'accessibilité au programme pour les personnes en situation de handicap n'est pas satisfaisante : les disparités sont encore grandes entre les chaînes. L'audio-description, le sous-titrage, la traduction en langue des signes sont des moyens coûteux pour les chaînes. Ils restent encore sous-développés

Notre action :

En France, il y a 12 millions de personnes handicapées. La sous-médiatisation des handicaps au regard de la proportion de personnes handicapées dans la population est devenu un enjeu politique. Même si la situation semble s'être très légèrement améliorée, il faut maintenant donné une nouvelle impulsion à la Loi et à la charte en cours.

Très concernés par le sujet, LES HANDIPRENEURS viennent de lancer une étude qualitative (juin 2022) auprès des médias audiovisuels Français pour mieux comprendre quels sont les freins qu'ils rencontrent pour accroître la visibilité des personnes handicapées et pour une meilleure inclusion dans leur entreprise.

C'est étude qualitative est réalisée à partir d'entretien approfondis (une trentaine de question) avec les responsables des ressources humaines, des directeurs de programme et de production. 

Nous avons décidé délibérément d'i,nvestiguer ces entreprises sur leur politique d'inclusion, leur politique de mise à l'antenne des personnes handicapées de façon à appréhender À la fois les difficultés rencontrées et les leviers et solutions opérationnels mises en place.

En parallèle, nous chercherons à savoir si l'actuelle représentation sur les écrans des personnes en situation de handicap montre des stéréotypes attendus et comment on peut valoriser leur présence à l'antenne, non définie par le handicap, mais plutôt pour un savoir faire, une expertise, un talent...

Nous poserons également la question des quotas imposée par la loi au même titre que l'obligation faites aux chaînes par la loi de 2006 de mieux représenter les minorités visibles, ce qui avait fait émerger immédiatement des personnakités à l'antenne comme Harry Roselmack, Audrey Pulvar...

Enfin, nous nous étudierons les pistes de visibilité qui vont au-delà du handisport, dans les émissions de plateau, d'information, de divertissement et dans les fictions produites par les chaînes, dans des emplois ou des rôles non définie par le handicap.

Un rapport de cette étude sera remis à la fin, de l'autiomne aux ministères des personnes handicapés et de la culture, à l'Assemblée Nationale et au Sénat ainsi qu'au CSA/ARCOM. Une version PDF sera téléchargeable depuis ce site et accessible à tout public particulier comme professionnel.

Pour en savoir plus :

CSA/ARCOM : https://www.csa.fr/Informer/Toutes-les-actualites/Actualites/Charte-relative-a-la-representation-des-personnes-handicapees-et-du-handicap-dans-les-medias-audiovisuels

APF-FRANCE : https://www.apf-francehandicap.org/sites/default/files/revendications_apf_visibilite_medias.pdf

MEDIAS :

Pour soutenir cette action, vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous et adhérer à l'association en suivant ce lien. Nous vous remercions pour votre engagement.

page/adherer-aux-handipreneurs-66.html

 

AVANT-PROJET DE LOI SUR L'EGALITE DES CHANCES A ENTREPRENDRE"

Le contexte :

Les porteurs de projets en situation de handicap de création ou de reprise d'entreprise son victime d'une discrimination, qui ne dit pas son nom, de la part des banques et les assurances. Les premières prêtes peu aux personnes en situation de handicap, les secondes mettre des surprimes sur l'assurance de prêt pouvoir aller jusqu'à 30 à 40 % du montant de remboursement mensuel du fait des pathologies médicale évoquées pour les différents handicaps. De plus, elles doivent faire face à de nombreux freins administratifs qui n'existe pas pour les entrepreneurs valides (RQTH, Conventionnement AGEFIPH, statut...) Par ces simples faits, les personnes en situation de handicap n'ont pas les mêmes chances d'entreprendre que les personnes valides. Il apparaît donc nécessaire de légiférer sur le sujet pour cadrer clairement l'entreprenariat des personnes en situation de handicap et assouplir le fait d'entreprendre. Même si le handicap n'est pas un frein à entreprendre, cela demande tout de même beaucoup d'énergie.

Par ailleurs, le fait de simplifier le système est favorable à libérer les énergies et les talents.

Depuis 2019, Madame la secrétaire d’État aux personnes handicapées, Sophie Cluzel, a été sensible à ce projet et nous a aidé à faire avancer la cause. Elle nous a conseillé sur les orientations à suivre et nous a mis en relation avec les différents interlocuteurs concernés par le sujet. Nous allons être auditionné prochainement par la fédération des banques et celles des assurances.

Les principaux points du projet de loi :

  1. Le statut d'Handipreneur regroupe les statuts actuels d'auto-entrepreneur et de Travailleur Indépendant Handicapé (TIH) et fusionne leurs caractéristiques juridiques, sociales, commerciales. Ils ouvrent notamment les mêmes droits de sous-traitance par rapport à la déduction fiscale de la contribution AGEFIPH.
  2. Les prêts professionnels sollicités par les Handipreneurs auprès des banques seront garantis par un fond de cautionnement de la BPI France. Un fond de réserve sera doté chaque dans le budget de la BPI France. Pour pouvoir accéder à ces fonds de garantie, les Handipreneurs devront présenter à leur(s) banque(s) un projet viable avec un prévisionnel financier validé par un expet-comptable ou par une BGE.
  3. La surprime d'assurance lié au prêt professionnel couvrant les risques de santé encourus par l'emprunteur ne pourra pas exéder 10% du montant mensuel de remboursement. Les compagnies d'assurance auront une obligation d'aasurance de l'Handipreneur.
  4. La reconnaissance en qualité de travailleur handicapé ne sera plus jugée par les AGEFIPH pour obtenir leur aide financière.
  5. L'obtention de cette aide financière ne sera plus conditionnée à la validation du montage financier réalisé par un organisme conventionné. Seule la validation d'un expert-comptable suffit pour obtenir l'aide.
  6. Le temps de constitution d'une clientèle par les Handipreneurs étant plus long du fait de leur handicap et de leur plus grande fatigabilité, ils pourront bénéficier d'une exonération de charges sociales et patronales selon le plan ci-dessous :
    • 75 % la première année d'exercice
    • 50 % de la deuxième année d'exercice
    • 25 % la troisième mail d'exercice
    • Taux plein la partir de la quatrième année d'exercice
  7. Pour les Handipreneurs provenant de pôle emploi, ceux-ci pourront retrouver leurs droits d’indemnisation au même état que lors de leur désinscription.
  8. Pour les demandeurs d'emploi ne percevant plus d'indemnité et au chômage de longue durée, ils pourront bénéficier de l'ACRE en plus de l'aide financière des AGEFIPH.
  9. Pendant les cinq premières années d'exercice, les Handipreneurs continueront à bénéficier du régime général de la sécurité sociale.
  10. Les Handipreneurs, en incapacité de mobilité, pourront faire passer l'acquisition de leur fauteuil roulant manuel ou électrique sur leur société. Ils bénéficieront des mêmes aides que les particuliers acquéreurs en situation de handicap (MDPH, Sécurité sociale, mutuelle, AGEFIPH).
  11. L'acquisition d'un véhicule professionnel avec un équipement spécialisé permettant à la personne en situation de handicap de conduire ou d'être embarquée dans le véhicule, sera exonérée en totalité de TVA.

JE SOUTIENS CES PROJETS ET J'ADHERE A L'ASSOCIATION

Pour adhérer à l'association (25€), suivez ce lien. Nous vous remercions pour votre engagement :

page/adherer-aux-handipreneurs-66.html

 

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Réalisation : UI COLLECTIVE

Vous souhaitez rester informé de toute l'actualité de l'handipreneuriat ?

INNOVATION - INTERVIEWS - NOUVEAUTÉS

Partagez mon projet

Vous souhaitez partager votre projet avec la communauté des Handipreneurs ? Merci de sélectionner l'une des options ci-dessous :

Handipreneurs : Vous avez un projet de création d'entreprise dans l'innovation au bénéfice du handicap ?
Entreprise inclusive : Vous souhaitez valoriser votre démarche handicap ?
Porteur de projet : Vous avez un savoir-faire ? Vous souhaitez accompagner des porteurs de projet ?
ESAT :
EA :
Mécénat de compétence :
Work Couples :
Adhérent de l'association :

Etre accompagné

Vous souhaitez être accompagné dans la création de votre projet et rédiger un Business Plan ? Remplissez ce formulaire :

Créez votre compte ou identifiez-vous

Votre compte vous permet de retrouver vos informations personnelles, de créer votre Page projet et d'interagir avec la Communauté

J'ai déjà un compte
Adresse e-mail*
Mot de passe*
Je crée mon compte
*
*
*
*
*
*
*
*